Service d’hépatologie de l’hôpital Beaujon

À tous les âges de la vie, prendre soin

À tous les âges de la vie, prendre soin

Service d'hépatologie de l'hôpital Beaujon

Le Service d’hépatologie de l’hôpital Beaujon, s’intègre dans le pôle des maladies de l’appareil digestif des Hôpitaux Universitaires Paris Nord Val de Seine, AP-HP.

Il est essentiellement dédié à la prise en charge des maladies du foie et des voies biliaires. Son chef de service est le Pr François Durand.

Les principales orientations du service sont :

  • les hépatites virales,

  • le carcinome hépatocellulaire,

  • les maladies vasculaires du foie (avec un centre de référence labellisé),

  • les stéatopatites dysmétaboliques,

  • l’hypertension portale,

  • les complications graves de la cirrhose (y compris les complications relevant de la réanimation),

  • l’insuffisance hépatique aiguë

  • et la transplantation hépatique.

Ce service comporte :

24 lits d’hospitalisation conventionnelle
12 lits d’Hôpital de Semaine
10 lits d’Hôpital de Jour
8 lits de réanimation
L’unité de réanimation du service est jumelée avec l’unité de réanimation hépato-digestive de l’hôpital pour un total de 16 lits.

Le service d’hépatologie a des objectifs de soins, d’enseignement et de recherche. L’activité de recherche est basée sur une collaboration avec des unités de recherche de l’université Paris Diderot, avec l’Inserm et avec des unités internationales.

Découvrez les différentes prises en charge proposées par le service

Le service reçoit environ 10 000 patients par an en consultation. Elle est située au rez-de-chaussée du bâtiment Abrami, à l’arrière de l’hôpital Beaujon.

Vous pouvez prendre rendez-vous au 01 40 87 55 22 ou par mail à : consultation.hepatologie.bjn@aphp.fr

Consultez ici la liste des médecins du service.

L’unité d’explorations hépatique fait partie du service d’hépatologie de l’hôpital Beaujon. Cette unité a effectué plus de 16 000 cathétérismes hépatiques depuis sa création et se positionne ainsi parmi les trois premiers centres Européens. Elle propose deux types d’examens : Cathétérisme hépatique et Elastométrie (Fibroscan)

La recherche

Une de nos missions est de contribuer à une meilleure connaissance des maladies du foie. Nous proposons donc fréquemment aux malades de participer à des études qui consistent selon les cas en un prélèvement sanguin ou une imagerie non invasive. La participation est laissée à la discrétion du malade, après information.

En savoir plus sur les explorations hépatiques :

100 à 120 transplantations sont réalisées dans notre centre chaque année. Il existe une collaboration  avec les centres des hôpitaux Necker et Saint-Louis, AP-HP pour les transplantations combinées hépatiques et rénales ainsi qu’une collaboration avec les hôpitaux Foch et Bichat-Claude Bernard, AP-HP pour les transplantations hépatiques et pulmonaires.

S’agissant d’un centre de référence, le recrutement des patients couvre des nombreuses régions de France, les territoires et département d’outre-mer et des pays étrangers. L’activité du service d’hépatologie impose une étroite collaboration avec les autres services du pôle (la chirurgie hépatobiliaire et pancréatique en particulier) et aussi avec l’imagerie et l’anatomie pathologique.

Pour comprendre le parcours du patient transplanté hépatique : toutes les étapes avant, pendant et après la greffe.

La NASH (non alcoholic steatohepatitis), également connue sous le nom de stéatopathie dysmétabolique (maladie du foie gras d’origine métabolique), est prise en charge dans le service sous la responsabilité du Pr Laurent Castera.

Les stéatopathies dysmétaboliques sont probablement les plus fréquentes des maladies du foie dans les pays occidentaux, touchant près d’une personne adulte sur cinq. Elles n’entraînent généralement aucun symptôme et surviennent le plus souvent après 40 ans chez les personnes diabétiques, ou atteintes d’obésité, d’hypertension artérielle, ou d’hypercholestérolémie.

En raison du risque potentiel d’évolution de la NASH vers une cirrhose, Il est important de faire un diagnostic précoce. Celui-ci repose sur des examens simples et non invasifs, effectués en consultation (FibroScan) ou plus invasifs, comme la biopsie hépatique, nécessitant une hospitalisation de moins de 24 heures.

Les traitements médicamenteux de la NASH sont un domaine de recherche en plein essor : plusieurs nouveaux médicaments sont actuellement évalués dans le service dans le cadre d’essais thérapeutiques coordonnés par le Pr Castera.

Le service d’hépatologie prend en charge les patients atteints d’une tumeur du foie, en collaboration avec un large éventail de services spécialisés de l’hôpital Beaujon : chirurgie digestive, cancérologie, radiologie, anatomo-pathologie, etc.

Le service d’hépatologie participe au centre de diagnostic des tumeurs bénignes et du cancer du foie (HOPE) qui permet de réaliser en une seule journée et en un seul lieu à l’hôpital Beaujon, tous les examens nécessaires (bilan sanguin, scanner, IRM) au diagnostic d’une tumeur bénigne ou cancéreuse du foie.

L’ensemble des traitements pour les tumeurs du foie sont disponibles dans l’établissement allant des traitements pharmacologiques à la transplantation. Les équipes de l’hôpital Beaujon ont initié et participé à de nombreuses études nationales et internationales concernant le diagnostic et le traitement des tumeurs du foie.

Coordonnées :

Médecin référent : Dr Mohamed Bouattour

Infirmières coordinatrices : Hélène Chor et Julie Devictor

Email : helene.chor@bjn.aphp.fr ou julie.devictor@aphp.fr

Tel : 01 40 87 53 47 / 01 40 87 51 08

Fax : 01 47 39 61 78

Le centre de référence pour les maladies vasculaires du foie (CRMVF) a été labellisé centre expert en novembre 2005 par le Ministère de la Santé. Sa labellisation a été renouvelée en mai 2017.

Il est situé au sein du service d’hépatologie de l’hôpital Beaujon et est organisé autour d’une équipe médicale pluridisciplinaire et hautement spécialisée ayant une expertise avérée pour les maladies vasculaires du foie dans les domaines des soins, de la recherche et de la formation.

Les maladies prises en charge

 

  • Thrombose Veine Porte
  • Syndrome de Budd-Chiari
  • Syndrome d’Obstruction Sinusoïdale
  • Hypertension portale non cirrhotique idiopathique (Veinopathie portale oblitérante, sclérose hépato portale, hyperplasie nodulaire regénérative,…)

Un réseau national de soins

Parmi les missions qui lui sont confiées, le CRMVF doit assurer la mise en place d’un réseau de prise en charge et de surveillance des patients atteints de maladies vasculaires du foie : le réseau est ainsi constitué du centre référent coordonnateur (Hôpital Beaujon), d’un centre de référence constitutif (hôpital Bicêtre) et de 32 centres de compétences (CCMR) répartis dans toute la France. Les CCMR assurent la prise en charge et le suivi des patients au plus proche de leur domicile et participent à l’ensemble des missions du centre de référence.

Missions

La coordination

Le CRMR coordonne les structures qu’il regroupe (centres de compétence, autres partenaires hospitaliers, professionnels du secteur médico-social et médico-éducatif), intègre les associations de malades (Association des Malades des Vaisseaux du Foie – AMVF) dans ses activités et définit des actions d’information et de communication

L’expertise

Le CRMR doit apporter une assistance individuelle aux médecins et autres professionnels de santé, homogénéiser les pratiques médicales par diffusion de recommandations, assurer un recueil épidémiologique régulier…

Le recours

Du fait de la rareté de certaines maladies, du faible nombre des experts et de l’expertise avérée du CRMR, le CRMR rayonne au-delà de son bassin de santé et assure, en pluridisciplinarité, une prise en charge diagnostique, thérapeutique et de suivi. Selon les cas, le CRMR assure lui-même cette prise en charge globale ou l’organise au sein de sa filière de soins.

La promotion de la recherche

Le CRMR propose et anime des projets de recherche, en lien avec les équipes nationales et internationales, et coordonne les protocoles de recherche clinique et les essais thérapeutiques.

La promotion de l’enseignement et de la formation

Le CRMR anime ou participe à des enseignements universitaires, post universitaires et extra-universitaires dans le domaine des maladies vasculaires du foie.

Plus d’information sur les maladies rares du foie sur : https://www.filfoie.com/

Nous contacter : crmvf.foie.bjn@aphp.fr ou 01 40 87 51 60

Les hépatites chroniques virales B et C représentent environ 200 000 malades en France. Les traitements des hépatites virales ont nettement progressé, ils sont très efficaces et très bien tolérés.

Le service d’hépatologie de l’hôpital Beaujon est un centre de référence international pour la prise en charge des patients. De nombreux essais cliniques sont réalisés concernant les hépatites virales.

L’interaction étroite avec notre laboratoire de recherche INSERM 1149 (Centre de Recherche sur l’Inflammation) permet de développer de nombreux projets de recherches cliniques.  Nous suivons de larges cohortes de patients non traités (histoire naturelle) et traités (impact à long terme des traitements).

Nos projets de recherche translationelle, en améliorant la compréhension de la physiopathologie et de la réponse aux traitements des hépatites virales B et C, nous permettent d’améliorer la prise en charge des patients.

Nous avons une collaboration étroite avec de nombreux acteurs publics et privés, en particulier l’Agence Nationale pour la Recherche sur le VIH et les hépatites virales (ANRS).


Responsable : Pr Tarik Asselah et Dr Nathalie Boyer

L’équipe médicale

  • Christine AURIERES
  • Corinne CASTELNAU
  • Laurent CATTAN
  • Nathalie GIUILY
  • Patrick MARCELLIN
  • Véronique SITRUK

L’équipe para-médicale

  • Mohamed ASHIQ (Médecin ARC)
  • Cecilia De Freitas (Infirmière coordinatrice)
  • Simplice Dzamitika (ARC)
  • Abdellah MANSOURI (Chercheur)
  • Sabrina MENASRIA Sabrina (ARC)
  • Béatrice MONNIER (Psychologue)
  • Stéphanie NARGUET (Ingénieur)

Nous contacter

  • Aurélie SWITCHGABEL Aurélie (secrétaire) 01 40 87 55 79 aurelie.schwitzgabel@aphp.fr
  • Kadou HAOURA-DJOUNFOUNE (secrétaire) 01 40 87 50 95 kadoukdi.haoura-djounfoune@aphp.fr

Créée à Clichy en 1998, son objectif est de favoriser la prise en charge globale du patient souffrant d’une maladie chronique du foie, en organisant au mieux et en améliorant son parcours de soin.

L’association contribue à renforcer le dépistage des maladies chroniques du foie par

  • des actions de formation des professionnels de santé en ville, libéraux ou de centres de santé, de centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) et/ou prenant en charge des patients précaires ;
  • un accès facilité aux tests de dépistages rapides des virus (TROD) ou aux tests d’évaluation de la fibrose du foie (Fibroscan),
  • des actions de partenariat grand public (Journées nationales hépatites, courses les Foulées de Clichy , dépistages sur les marchés, …)

La « Consultation Avancée » reçoit chaque année depuis 2001, environ 500 patients souffrant d’une hépatite chronique, en lien direct avec les médecins généralistes et les hépato gastroentérologues libéraux ou hospitaliers. Cette consultation avancée permet un accès aux soins dans un délai de 2 à 3 semaines et l’orientation rapide du patient, éclairée par un dépistage précoce des comorbidités.

Une démarche soignante « collective », articulée à une démarche  individuelle spécialisée, potentialise les effets bénéfiques du traitement et est utile pour renforcer une plus grande implication du patient avec maladie chronique du foie, et l’aider à devenir un acteur de santé responsable. Elle repose sur une équipe pluridisciplinaire. Les objectifs éducatifs ainsi partagés avec le patient, permettent une alliance thérapeutique, garant d’un renforcement de l’observance. De nombreuses complications peuvent être évitées si le patient possède les savoirs et les compétences appropriées.

Un Programme d’Education Thérapeutique (ETP) a été mis en place en 2010. Il permet un parcours de Consultations et/ou d’Ateliers au sein d’une équipe pluridisciplinaire (psychologue, infirmière, médecin addictologue, pharmacien, diététicien, assistante sociale, patient intervenant). Il est proposé à toute personne avec maladie chronique du foie quel que soit le type, le stade et l’évolution. Depuis 7 ans plus de 1200 patients ont été accueillis dans ce programme.  L’entourage est également concerné car il participe au soin et est  impacté par la maladie.

Des Ateliers Collectifs sont proposés aux patients et à leur entourage, en collaboration avec des Patients Intervenants sur différents thèmes : Qualité de vie et nutrition, facteurs de risques (surpoids, alcool, tabac…), hépatite B : maladie et traitement, hépatite C : maladie et traitement, hépatite : guérison et après, la fatigue, qualité de vie et cancer du foie.

Les professionnels de plusieurs services de l’hôpital Beaujon (Médecine interne, Hépatologie, Pharmacie, Cancérologie, Hémostase, Diététique, Social) ont mis en place les ateliers Pluriel, des ateliers transversaux proposés à tout patient consultant ou hospitalisé  à l’hôpital Beaujon : Maladie et travail, Nutrition et Image de soi.


L’équipe de Revhepat

Coordination : Dr Nathalie Boyer Hépatologue

Béatrice Monnier psychologue

Dr Christine Aurières médecin addictologue

Dr Laurent Cattan médecin  addictologue

Dr Nathalie Giuily hépatologue

En association avec les services de l’hôpital Beaujon

Cécilia De Freitas, Hélène Chor, infirmières

Elisabeth Bordes, diététicienne

Valérie Bouton, Nathalie Pons Kerjean, pharmaciennes

Corinne Brault, assistante sociale

Dr Corinne Castelnau, Mohamed Bouattour, hépatologues-cancérologues

Nous contacter : Lydia Khadra – secrétaire au 01 40 87 55 07 ou lydia.khadra@aphp.fr