Traitement du syndrome métabolique

Le syndrome métabolique est avant tout lié au mode de vie, même s’il dépend d’une composante génétique. Sa prévention et son traitement s’effectue selon trois axes :

– Modification des habitudes alimentaires
– Augmentation de l’activité physique
– Dans certains cas, prise de médicaments s’il existe des perturbations marquées tels qu’un diabète ou une hypertension artérielle.

Voici 5 règles indispensables

Il faut avant tout avoir un objectif réaliste. Trop de personnes pensent d’abord aux kilos et au tour de taille avant de se demander ce qu’elles sont capables d’améliorer dans leurs habitudes de vie. Je propose pour ma part une démarche inverse qui a beaucoup plus de chances d’être efficace à long terme: penser au mode de vie plus qu’au poids. Il y a plusieurs étapes à franchir

1) En premier lieu, refusez énergiquement et définitivement de suivre tout régime restrictif « miracle » qui prévoit une phase « d’attaque » puis de « consolidation » avec « réintroduction » d’aliments ; sans cette décision, je considère qu’une personne n’est pas prête à progresser durablement. Toute tentative de régime se soldera par un échec et une détérioration de l’état de santé à moyen terme.

2) Il faut ensuite évaluer votre niveau d’activité physique et votre situation alimentaire actuelle. Cette étape est la plus difficile à franchir. Elle nécessite une « auto-analyse » de votre mode de vie. Il faut savoir se remettre en question, même quand on est sûr de bien faire !

3) C’est seulement par la suite qu’il faut débuter un programme de rééducation alimentaire progressif. Sachez commencer par l’essentiel : retrouvez un rythme alimentaire adapté à vos besoins personnels, apprenez à savoir ce que vous consommez…

4) Parallèlement aux progrès diététiques, il est essentiel d’augmenter votre activité physique. C’est encore une démarche progressive qui vous mènera au succès. Dans un premier temps, une seule devise : « Bougez en toute occasion ». Indépendamment de cette règle de vie, la pratique d’un “sport thérapeutique” vous permettra de faire régresser les perturbations métaboliques et de prévenir l’apparition des maladies chroniques.

5) Ayez toujours à l’esprit un principe : gérer son activité physique et son alimentation ne veut pas dire imposer à son corps ce qu’il n’est pas prêt d’accepter à long terme. Cela signifie qu’il faut en permanence réfléchir chaque jour aux moyens qui permettent de contourner les obstacles de la vie quotidienne.