Rhésus négatif ? : génotypage Rhésus D fœtal non invasif sur une simple prise de sang

Rhésus négatif ? : génotypage Rhésus D fœtal non invasif sur une simple prise de sang

Vous êtes enceinte et de groupe sanguin Rhésus D négatif ?

Ce test vous concerne, afin de mieux suivre votre grossesse

 

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit d’une simple prise de sang. Il consiste à déterminer le groupe sanguin Rhésus D de votre foetus. Ce test repose sur la mise en évidence de faibles quantités d’ADN fœtal qui circule dans votre sang pendant votre grossesse,

 

Qui peut bénéficier de ce test ?

Toutes les femmes enceintes de groupe Rhésus D négatif.

L’examen est réalisé à l’APHP (Assistance Publique/Hôpitaux de Paris) par le Centre National de Référence d’Hémobiologie Périnatale (CNRHP)

Cette analyse est prise en charge par la Sécurité Sociale depuis le 13 Juillet 2017.

On vous demandera votre origine géographique familiale car il s’agit d’une analyse génétique qui peut nécessiter cette information pour être analysée correctement.

Il faut la prescription du médecin ou sage-femme et votre consentement signé. L’examen n’est pas obligatoire.

A noter que ce test est particulièrement recommandé dans certaines situations où il y a déjà une immunisation anti-Rhésus D.

 

Quand peut-il être réalisé ?

A partir de 12 semaines d’aménorrhée.

 

A quoi sert ce test ?

Si l’enfant que vous attendez est de Rhésus positif alors que vous êtes de Rhésus D négatif, vous risquez de développer des anticorps dirigés contre ses globules rouges, ce qui peut entraîner une anémie chez le fœtus ou le nouveau-né. Une prévention spécifique est alors nécessaire.

 

Qu’est-ce que l’allo-immunisation anti-D ?

La circulation sanguine de votre enfant n’est pas en contact direct avec la vôtre, mais en cas de contact entre ses globules rouges. Cela peut se produire pendant la grossesse ou lors de l’accouchement. Si et si votre enfant est de Rhésus D positif, ses globules rouges peuvent provoquer chez vous une réaction immunitaire : c’est l’allo-immunisaton anti-D.

 

Quelle est la prévention de l’allo-immunisation anti-D ?

Une injection d’immunoglobulines anti- Rhésus D (Rhophylac°) est recommandée pour toute femme Rhésus D négatif dans toute situation à risque d’entraîner une allo-immunisation : saignements pendant la grossesse, de fausse-couche, interruption volontaire de grossesse ou de certains gestes ou complications pendant la grossesse.

Par ailleurs, il est recommandé de faire systématiquement une injection d’immunoglobulines anti- Rhésus D (Rhophylac°) à 6 mois de grossesse.

Le génotypage Rhésus D fœtal non invasif permet de limiter la prophylaxie rhésus aux seules femmes enceintes d’enfant rhésus D positif.

 

Comment interpréter mes résultats ?

Les résultats sont transmis à la maternité dans un délai maximum de 2 semaines.

  • Si votre enfant est Rhésus D négatif, Il vous sera recommandé de réaliser un nouveau prélèvement pour confirmer le premier résultat. Si le résultat est confirmé, il n’y a alors AUCUN risque d’incompatibilité Rhésus, aucune surveillance particulière à effectuer et aucun intérêt à utiliser des immunoglobulines anti- Rhésus D (Rhophylac°).
  • Si votre enfant est Rhésus D positif, votre médecin ou votre sage-femme vous expliquera comment suivre de façon personnalisée votre grossesse afin d’éviter et limiter les complications.