Avant tout, comprendre sa maladie

À tous les âges de la vie, prendre soin

À tous les âges de la vie, prendre soin

Avant tout, comprendre sa maladie

L’obésité est une maladie grave qui touche environ 15 % de la population française. Elle se définie par une augmentation de la masse grasse, mais en pratique on utilise l’Indice de Masse Corporelle :

IMC = Poids (kg)/taille² (m²)

  • On parle d’obésité en cas d’IMC >30 kg/m²,
  • d’obésité sévère en cas d’IMC > 35 kg/m²
  • et d’obésité massive en cas d’IMC > 40 kg/m².

Quelles en sont les causes ? 

Elle est le résultat d’un déséquilibre entre les apports énergétiques (glucides, lipides et protéines apportés par l’alimentation) et les dépenses énergétiques (liées au métabolisme de l’organisme, à la régulation de la température corporelle et à l’activité physique).

Elle est favorisée à la fois par des facteurs génétiques qui contrôlent l’appétit ou la dépense énergétique, et des facteurs environnementaux tels que la sédentarité ou le comportement alimentaire.

Il existe en revanche très peu de causes identifiables : les causes mono-génétiques sont exceptionnelles et il est rarement retrouvé une dysfonction hormonale, un médicament, une affection cérébrale à l’origine de l’obésité.

En l’absence de signes d’orientation, il n’est donc pas utile de rechercher une cause à l’obésité.

Quelles en sont les conséquences ?

Elle est associée à de nombreuses complications qui influent sur l’état de santé et altère la qualité de vie :

  • métaboliques (diabète, dyslipidémies;  stéatose hépatique ou « foie gras »),
  • cardio-vasculaires (HTA, infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux, ..),
  • respiratoires (asthme, apnées du sommeil, …),
  • rhumatologiques (douleurs lombaires, douleurs des genoux)
  • veineuses (varices, œdèmes des membres inférieurs, phlébites)
  • augmentation de la fréquence des cancers.

La répartition des graisses influence la survenue des complications :

  • l’obésité androïde (accumulation de tissu graisseux de façon prépondérante dans la partie supérieure du corps, abdomen) s’associant plutôt aux complications métaboliques et cardio-vasculaires
  • l’obésité gynoïde (accumulation de tissu graisseux de façon prépondérante dans la partie inférieure du corps, hanches) aux complications articulaires et veineuses.

Le retentissement psychosocial (stigmatisation, discrimination dans le travail, mésestime de soi…) est également important et peut nécessiter une prise en charge spécifique.

  • Des consultations médicales et examens réguliers sont donc nécessaires pour dépister les complications