Accueil de réfugiés et de femmes en détresse : l’AP-HP met à disposition des locaux dans le Val d’Oise

À tous les âges de la vie, prendre soin

À tous les âges de la vie, prendre soin

Accueil de réfugiés et de femmes en détresse : l’AP-HP met à disposition des locaux dans le Val d’Oise

A la demande de la Préfecture du Val d’Oise, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, en lien avec le maire de Villiers-le-Bel, met à disposition de l’association France Horizon le bâtiment Boréal du site Adélaïde-Hautval. Le bâtiment accueillera un Centre d’Hébergement d’Urgence pour migrants de 90 places et une structure de 90 lits destinée à des femmes en détresse, enceintes ou avec de très jeunes enfants. L’association France Horizon est l’opérateur social désigné par la préfecture qui sera en charge de la gestion de cette structure d’accueil. Les services et équipements de la Ville ne seront donc pas mobilisés par cette installation. L’ouverture du centre est prévue en septembre 2017 pour une durée de trois ans maximum et son fonctionnement sera totalement autonome de celui de l’EHPAD de l’AP-HP présent sur le site.

Cette activité d’hébergement social se poursuivra jusqu’à la libération du site Adélaïde-Hautval par l’AP-HP courant 2020, date à laquelle ouvrira la nouvelle plateforme gériatrique en centre-ville. Sa gestion en a été confiée le 13 juin 2017 à ARPAVIE, gestionnaire de résidences pour personnes âgées dans le secteur associatif non lucratif, par l’ARS Ile de France et le conseil départemental du Val d’Oise. Courant 2020, avec la fermeture de l’EHPAD de l’AP-HP, la parcelle sera disponible pour une cession dans le cadre d’un projet de transformation urbaine à définir avec la Ville de Villiers-le-Bel.

Comme ce fut le cas en septembre 2015 à Paris et en Essonne, l’AP-HP continue de se mobiliser pour aider les pouvoirs publics et les associations à agir le plus efficacement possible pour la mise à l’abri des réfugiés et l’hébergement des demandeurs d’asile.

Elle met régulièrement à disposition des bâtiments, en lien avec les autorités et gérés par des associations comme Aurore ou la Croix-Rouge. C’est notamment le cas à l’hôpital La Rochefoucauld (Paris 14ème), à l’hôpital Necker (bâtiment Blumenthal – Paris 15ème), à l’Hôtel Dieu (Paris 4ème) ou à l’hôpital Georges Clémenceau (Champcueil – 91). Cela a également été le cas sur le site de l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul.

Par ailleurs, au quotidien, les permanences d’accès aux soins de santé – PASS – présentes dans les hôpitaux de l’AP-HP permettent une prise en charge médicale et sociale pour des personnes en situation de précarité, ayant besoin de soins mais ayant du mal à y accéder, du fait de l’absence de protection sociale, de leurs conditions de vie, ou de leurs difficultés financières. Elles donnent accès à des consultations de médecine générale ou spécialisée. Les PASS de l’AP-HP ont accueilli près de 27 000 patients en 2015.